Déjà les Mercedes

On connait les adages du foot et du rugby concernant les Allemands et les Anglais… En Formule 1, à la fin, ce sont les Mercedes qui gagnent ! Malgré une nouvelle énorme course de Vettel, c’est Rosberg qui finit sur la plus haute marche , devant Hamilton, le néo tiffozi devant une nouvelle fois se contenter du strapontin sur le podium. 2016 commence donc comme 2015 avec un doublé des Mercedes qui lance ainsi la saison 2016/2017 du grand cirque comme elle s’était terminée il y a quelques mois. Il y a pourtant fort à parier que cette saison sera plus animée, et je mets une petite pièce sur une arrivée rapide de Vettel sur la plus haute marche !

Une nouvelle fois Vettel aura fait le spectacle durant cette course. Tout a commencé par un superbe départ ou il jaillit entre Hamilton et Rosberg pour leur chiper la première place et commencer un cavalier seul digne de ses grandes années, ou de ceux d’Hamilton l’an dernier. Hamilton qui ratte d’ailleurs son départ dans les grandes largeurs et se retrouve coincé en cinquième position.

MelbourneDepart

Comme souvent les choses se jouent aux ravitaillement, et le premier fut très chaud avec Rosberg. Malgrès une bonne avance, l’undercut de la flèche d’argent a failli payer, et Vettel sort avec seulement quelques mêtres d’avance de son pitstop. Mais il parvient à conserver l’avantage dans les virages qui suivent malgré des pneus froids. Vettel peut alors reprendre sa chasse vers l’avant et recommence à prendre de l’avance sur les flèches d’argent.

Les cameras rivées sur la bataille en tête de course, se détournent quelques instants pour ce qui ressemble tout d’abord à une simple sortie de piste de Gutierrez. Dans les faits, c’est en fait un énorme accident d’Alonso qui s’envole, fait deux tonneaux et semble même se faire même éjecter de son cockpit… On comprendra quelques instants plus tard qu’il s’en est en fait extirpé tout seul, alors que son cockpit était à l’envers, coincé contre un muret. La cellule de sécurité du cockpit a bien (magiquement ? ) fonctionné, mais tout le reste a été littéralement détruit !

Dans les faits, c’est une petite erreur de Gutierez qui se décale légèrement sur la gauche, alors qu’Alonso était en train de le doubler, en pleine aspiration. Alonso aurait certainement pu se décaler un peu plus pour éviter la voiture, mais le résultat est là ! Un premier drapeau rouge pour la saison, ce qui signifie un arrêt complet de toutes les voitures dans la voie des stands. Très rare. Au final, Alonso rentrera dans son QG à pied, comme si de rien n’était … Fabuleux ! Il gardera la tête froide dans toutes les interviews, sans agresser Gutierez, et doit aujourd’hui remercier les ingénieurs qui ont construit sa voiture et sont les garants de sa solidité et donc de sa survie aujourd’hui. A mon avis son excellent niveau de forme a du également avoir un petit peu de poids dans l’encaissement du choc 😉

CrashAlonso

Au redémarrage de la course, Vettel gère, et commence à reconstruire son avance. Mais Rosberg a eu l’excellent idée de passer des pneus Medium qui lui éviteront un arrêt au stand supplémentaire. Certainement la vraie erreur que l’on peut reprocher au Team Ferrari sur cette course ! Car l’erreur visible est arrivée lors de ce changement de pneu supplémentaire ou un écrou récalcitrant fait perdre quelques précieuses secondes au fougueux allemand.  Il reste alors 20 tours et 20 secondes à Vettel pour rattraper Rosberg.

Pendant ce temps Hamilton remonte petit à petit, et retrouve la deuxième place à 15 tours de la fin, au bénéfice lui aussi d’un changement de gommes de moins. A 5 tours de la fin, on retrouve alors une belle bataille entre les deux champions du monde Hamilton et Vetttel. Mais ce dernier partira à la faute à deux tours, scellant alors la fin de course, le podium, et la première victoire de l’année pour Rosberg.

RosbergWinning

Sur le podium, le jeune vainqueur se permettra de chambrer son compère avec une joie un peu trop expressive à mon gout … La revanche du champion du monde en titre risque d’être cinglante lors du prochain grand prix !

Grosjean

Je ne peux terminer ce compte rendu sans mentionner la “Victoire” de Romain Grosjean et de sa toute nouvelle équipe Haas. Une excellente gestion opportuniste du drapeau rouge lui permettra de ressortir en 8ème place. Le francais avait fait le choix de partir en Medium dès le départ, et n’avait pas encore eu à s’arréter … Son seul arrêt aura donc été gratuit, et son excellente getion de course de bout en bout lui permettra de couper la ligne en sixième place ! un classement inespéré pour cette écurie qui roule pour la première année dans le grand cirque de la Formule 1. On ne peut que féliciter à ce stade le choix du pilote, l’engagement de cette jeune écurie américaine, et ces premiers résultats… A la manière d’un Vettel remerciant son équipe en Italien, le “This is a win for us” de Romain en passant la ligne d’arrivée était un moment de pur joie mémorable ! Une nouvelle fois un grand Bravo à lui, ainsi qu’à son équipe !

Renault

Une petite anecdote de couleur pour finir ! Vous ne trouvez pas le jaune de Renault loin de la couleur que l’on imagine pour ce constructeur ? Moi en tous cas j’ai été surpris, et m’attendais à quelques chose de plus flashy, avec un peu plus de noir … Tant pis pour moi 😉

Leave a Reply