Du rififi chez Reb Bull !

Vettel et Webber sont chez Red Bull, Vettel gagne, qu’est ce qu’il reste ? Et c’est là toute l’équation que le directeur de l’écurie triple championne du monde en titre, Chris Horner, doit tenter de résoudre !

Souvenez vous il y a trois semaines, le champion du monde en titre ne respectait pas les consignes, manquait d’épingler son coéquipier, et finissait sur la première marche du Grand Prix de Malaisie. Dans les heures qui ont suivi un podium électrique comme jamais, Vettel s’est platement excusé arguant d’une erreur de “jeunesse”. De son côté Mark Webber fulminait comme un taureau en cage, et menaçait quasiment de quitter l’écurie en cours de saison.

Quelques semaines plus tard, le jeune Allemand a finalement revu sa copie et annonce, en préambule du grand prix de Chine, ne plus regretter son geste … Bien au contraire, jugeant son coéquipier incapable de gagner le championnat ! Webber de son côté n’en n’a pas rajouté, mais le directeur de course a du avoir bien du mal à garder ses deux là dans leurs voitures respectives pour éviter les échanges plus virils ! Comble du comble, une grossière erreur lors des qualifs (manque d’essence) ont relégué Webber en toute fin de grille … Curieux hasard non 😉

Heureusement le petit monde de la F1 continue tout de même de tourner, et c’est donc bien Hamilton qui sera en pôle position demain pour le Grand Prix de Chine, et pour rappel, c’est Rosberg qui l’avait emporté l’an dernier … Le britannique a donc quelques chances de remporter son premier GP avec Mercedes ! Il faudra pour autant qu’il gère extrêmement bien ses pneus car ce sera l’élément clé, et à ce jeu là Vettel a déjà tiré une flèche en zappant la Q3 pour partir avec un train de pneu plus frais … Rendez-vous demain à 9h pour la suite du combat !

 

Vettel, au bout du suspens !

Malgré une sixième place sur la ligne d’arrivée, Vettel conserve trois points d’avance et décroche son troisième titre de champion du monde d’affilée … Dans la droite ligne du Maître Schumacher qui a aujourd’hui tiré sa révérence !

 Ce grand prix fut complètement fou, et il fallait être bien calé dans son canapé dès 17h. Avant même le départ, les quelques gouttes de pluie jetaient une grande dose d’incertitude sur la tenue de piste des bolides. A peine le temps de réfléchir, que le départ était lancé, les deux Ferrari à toutes berzingues rattrapaient leur erreurs de la veille, quand les deux Redbull baillaient aux corneilles et se retrouvaient dans le pack … Un pack qui allait se révéler être un piège pour Vettel qui quelques virages plus loin se retrouve coincé, poussé, en tête a queue, mais mi-ra-cu-leu-sement épargné par la horde … Il repart en dernière position, une sorte de challenge qu’il doit se fixer au vu de ses deux dernières courses !

 

 La pluie continuant de tomber par endroits du circuit, nous sommes gratifiés de belles glissades et autres rattrapages par les meilleurs comme les moins bons ! Et au milieu de tout cela  Vettel remonte petit à petit le peloton et  retrouve la 6ème place et donc le titre virtuel, bien aidé par un Alonso lui aussi aidé d’un petit “tout droit” !

Le ballet des changements de pneus peut alors commencer … Sauf pour deux irréductibles : Hulkenberg et Button qui caracolent alors en tête avec plus de 45 secondes d’avance. Alonso se retrouve alors dans l’impossibilité d’aller gratter des points supplémentaires … Heureusement une nouvelle sortie de piste vient rajouter un peu de piment et remettre toutes les avances à zéro !

La reprise continue de nous faire profiter de drôles de dépassements, et glissades. Vettel n’aura d’ailleurs pas été en grande forme ce jour et aura été très prudent, au risque parfois de se faire harponner par des pilotes loin de son niveau. Au milieu de tous ces pilotes, Massa exécute un travail extraordinaire et soutien son coéquipier comme il le peut, notamment en le protégeant des attaques, ou en lui ouvrant le chemin en fonction des situations … Franchement étonnant et courageux à ce niveau de compétition.

[blackbirdpie url=”https://twitter.com/simonbretin/status/272752653157662722″]

Nouveau chambardement en tête de la course avec un dépassement d’attardé qui tourne au cauchemard pour Hamilton une nouvelle fois OUT alors que la victoire lui tendait les bras. Une situation en partie due à la pluie qui reprends des forces et fait tergiverser les ingénieurs RedBull qui font rentrer Vettel aux stands deux fois en trois tours … Une erreur sans conséquences !

La course touche à sa fin, et Alonso en seconde position ne peut que constater la victoire de Button hors de portée, et la sixième place miraculeuse de Vettel au vu des nombreux faits de course ! Ironie, la course se terminera sous Safety Car suite à un nouveau crash, et c’est donc tout calmement que l’un rumine pendant que l’autre jubile !

Ce fut donc incontestablement un des plus beaux grands prix de la saison !

 Au vu de ce finish, Alonso peut certainement être déçu, et Vettel ravi d’avoir conquis ce troisième titre d’affilée ! Mais diable qu’il me tarde de voir le championnat reprendre d’ici quelques mois ! En espérant bien sur que les courses soient tout aussi passionnantes et que nous retrouvions un aussi beau duel que celui de cette année !

Que d’émotions en provenance d’Abu Dhabi

Le 18ème grand prix de la saison a vu la victoire d’un 8ème pilote en la personne de Kimi Raikonnen, mais surtout une course magnifique pleine de rebondissements! Retour sur un week-end palpitant.

Podium Abu Dhabi

Tout a commencé Samedi 15h, avec une voiture qui n’arrive pas à rentrer aux stands suite à son tour de qualifications … Celle du leader du championnat du monde Sebastian Vettel ! Il a alors obtenu le troisième temps, et en conférence de presse il parait étonnamment calme et plaide un problème mécanique. Quelques heures plus tard les Vettel Abu Dhabicommissaires ne pouvant faire le prélèvement d’essence obligatoire jugent la cause réelle comme une panne d’essence et rétrogradent de-facto Vettel en fond de grille. Ce sera donc Hamilton, loin devant tous les autres avec près de 0,5s d’avance, qui s’élancera devant Webber, un surprenant Maldonado, Raikonnen toujours présent, Button et Alonso alors un peu circonspect sur la suite à donner au week-end !

Second épisode le dimanche matin avec la décision de Vettel de partir des stands et non du fond de grille. Anecdotique pour les néophytes, primordial pour le premier prétendant au titre mondial ! En effet, ceci lui permet de changer tous les réglages techniques de sa monoplace et ainsi l’optimiser pour la course … Et non pas gérer un difficile compromis entre course et qualifications ! Changement hautement stratégique qui se révéla payant !

Dernier acte, le plus gros morceaux quand même, avec le grand prix pendant lequel on ne s’est pas ennuyé une seconde ! Tout a démarré sur les chapeaux de roue, sauf pour Webber qui a un peu oublié d’appuyer sur la pédale au démarrage …  Et dire que le départ est une de ses grandes forces ! Raikonnen lui était déjà bien en forme et pointait le bout de son museau en seconde position ! Vettel commençait alors sa remontée, quand il fut bien aidé par un superbe vol plané de Rosberg par dessus la voiture de Karthikeyan qui a du freiner brutalement (direction cassée). Très impressionnant  et la vidéo vaut vraiment le coup … Mais heureusement plus de peur que de mal pour les deux pilotes !

Vettel, Grosjean, Abu DhabiL’intervention du Safety Car était inévitable et a même duré quelques tours avant que la course reprenne ses droits ! Une frayeur de plus pour Vettel, qui a dégommé un panneau de signalisation en évitant la voiture qui chauffait ses gommes… Petit tour par la stand pour changer le museau ! Il a alors continué sa belle remontée avec au passage  quelques belles passes d’arme avec notre Romain Grosjean national. L’allemand a fini par s’imposer “avec les muscles” … Mais en passant clairement en bordure de piste, ce qui est très limite vis à vis du règlement !

Hmaliton out !Hamilton menait alors la course de mains de maitre, et se fut donc une énorme surprise que de le voir arrêté sur le bas côté … Un nouveau problème mécanique pour la Mc Laren qui prive une nouvelle fois le fantasque américain d’une victoire qui eut été méritée … Certains disent qu’il a bien fait de changer d’écurie pour rejoindre Mercedes, si j’ai put être dubitatif un instant, je les rejoint clairement au vu de ce grand prix ! Dans les secondes qui suivent cet abandon, c’est Alonso qui met la pression sur Maldonado pour le dépasser et ainsi s’accrocher derrière un Raikonnen des grands jours qui va dorénavant faire preuve d’une insolence maîtrise de son sujet !

Arrive alors l’heure des traditionnels passages au stand, qui ne modifient que temporairement la donne. Sauf qu’à la sortie, Vettel se retrouve second, et la rumeur court qu’il ne s’arrêtera plus (il s’était déjà arrété une fois lors de la sortie du Safety Car) … Gros vent de panique chez tout le monde pendant quelques tours, jusqu’à ce que le bleuf soit mis au jour et Vettel obligé de repasser par la case stands … Il en sortira tout de même quatrième !

Gorsjean outQuasiment dans la foulée, nouveau bouleversement avec notre Romain Grosjean qui se retrouve une nouvelle fois au mauvais moment au mauvais endroit ! Suite à une tentative de dépassement un peu osée de Perez sur Di Resta, le premier sort du piste puis y re-rentre de manière un peu brutale, dans un virage, alors que Romain était tranquillement en train de profiter de la situation … La touchette est inévitable et Romain se fait percuter par Webber qui arrivait également derrière ! Fin de course pour ces deux là, et nouvelle sortie du Safety Car au grand plaisir de Vettel ! Comble de l’histoire, Perez et Di Resta continuent … Heureusement Perez sera pénalisé d’un stop and go et n’aura donc pas longtemps profité de la situation.

Franche tranche de rigolade, durant cette sortie du Safety Car. Kimi Raikonnen en tête, ses ingénieurs et coach certainement plus stressés que lui, le coachent par micro : “Kimi, use all four tyres” … Histoire de lui rappeler de bien faire chauffer ses pneus pour pas se faire dépasser au redémarrage. Réponse énervée de l’intéressé : “Yes Yes Yes, I Know ! You don’t need to keep telling me !”, sur un ton frôlant celui d’un gamin de 10 ans ! Une confirmation du terrible tempérament de celui que l’on surnomme “Iceman” !

Vettel dépasse buttonIl reste alors 10 tours à parcourir, et l’on retrouve respectivement aux 4 premières places Raikonnen, Alonso, Button et Wettel soit 6 titres de champions du monde les uns à la suite des autres … Suspens haletant pour cette fin de course. Même si Alonso reviendra fortement sur Raikonnen, il ne put pas l’inquiéter, et seul Vettel réussira à doubler Button “au bluff ” dans les tous derniers tours. Raikonnen offre ainsi à Lotus sa première victoire amplement méritée de la saison, Alonso refait un peu de son retard sur Vettel, Vettel qui quant à lui fini sur le podium après avoir démarré bon dernier ! Quand je vous dit que la Formule 1 ca bouge … Vous me croyez maintenant 😉

En conclusion, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager une très bonne initiative de la team Lotus de faire des live Cartoons durant le grand prix … Très sympathique et rafraîchissant dans ce monde hupé de la F1 !

Et rendez-vous pour les deux derniers grand prix que j’espère aussi passionnants que celui-ci ! Première étape dans 10 jours à Austin !