Déjà les Mercedes

On connait les adages du foot et du rugby concernant les Allemands et les Anglais… En Formule 1, à la fin, ce sont les Mercedes qui gagnent ! Malgré une nouvelle énorme course de Vettel, c’est Rosberg qui finit sur la plus haute marche , devant Hamilton, le néo tiffozi devant une nouvelle fois se contenter du strapontin sur le podium. 2016 commence donc comme 2015 avec un doublé des Mercedes qui lance ainsi la saison 2016/2017 du grand cirque comme elle s’était terminée il y a quelques mois. Il y a pourtant fort à parier que cette saison sera plus animée, et je mets une petite pièce sur une arrivée rapide de Vettel sur la plus haute marche !

Une nouvelle fois Vettel aura fait le spectacle durant cette course. Tout a commencé par un superbe départ ou il jaillit entre Hamilton et Rosberg pour leur chiper la première place et commencer un cavalier seul digne de ses grandes années, ou de ceux d’Hamilton l’an dernier. Hamilton qui ratte d’ailleurs son départ dans les grandes largeurs et se retrouve coincé en cinquième position.

MelbourneDepart

Comme souvent les choses se jouent aux ravitaillement, et le premier fut très chaud avec Rosberg. Malgrès une bonne avance, l’undercut de la flèche d’argent a failli payer, et Vettel sort avec seulement quelques mêtres d’avance de son pitstop. Mais il parvient à conserver l’avantage dans les virages qui suivent malgré des pneus froids. Vettel peut alors reprendre sa chasse vers l’avant et recommence à prendre de l’avance sur les flèches d’argent.

Les cameras rivées sur la bataille en tête de course, se détournent quelques instants pour ce qui ressemble tout d’abord à une simple sortie de piste de Gutierrez. Dans les faits, c’est en fait un énorme accident d’Alonso qui s’envole, fait deux tonneaux et semble même se faire même éjecter de son cockpit… On comprendra quelques instants plus tard qu’il s’en est en fait extirpé tout seul, alors que son cockpit était à l’envers, coincé contre un muret. La cellule de sécurité du cockpit a bien (magiquement ? ) fonctionné, mais tout le reste a été littéralement détruit !

Dans les faits, c’est une petite erreur de Gutierez qui se décale légèrement sur la gauche, alors qu’Alonso était en train de le doubler, en pleine aspiration. Alonso aurait certainement pu se décaler un peu plus pour éviter la voiture, mais le résultat est là ! Un premier drapeau rouge pour la saison, ce qui signifie un arrêt complet de toutes les voitures dans la voie des stands. Très rare. Au final, Alonso rentrera dans son QG à pied, comme si de rien n’était … Fabuleux ! Il gardera la tête froide dans toutes les interviews, sans agresser Gutierez, et doit aujourd’hui remercier les ingénieurs qui ont construit sa voiture et sont les garants de sa solidité et donc de sa survie aujourd’hui. A mon avis son excellent niveau de forme a du également avoir un petit peu de poids dans l’encaissement du choc 😉

CrashAlonso

Au redémarrage de la course, Vettel gère, et commence à reconstruire son avance. Mais Rosberg a eu l’excellent idée de passer des pneus Medium qui lui éviteront un arrêt au stand supplémentaire. Certainement la vraie erreur que l’on peut reprocher au Team Ferrari sur cette course ! Car l’erreur visible est arrivée lors de ce changement de pneu supplémentaire ou un écrou récalcitrant fait perdre quelques précieuses secondes au fougueux allemand.  Il reste alors 20 tours et 20 secondes à Vettel pour rattraper Rosberg.

Pendant ce temps Hamilton remonte petit à petit, et retrouve la deuxième place à 15 tours de la fin, au bénéfice lui aussi d’un changement de gommes de moins. A 5 tours de la fin, on retrouve alors une belle bataille entre les deux champions du monde Hamilton et Vetttel. Mais ce dernier partira à la faute à deux tours, scellant alors la fin de course, le podium, et la première victoire de l’année pour Rosberg.

RosbergWinning

Sur le podium, le jeune vainqueur se permettra de chambrer son compère avec une joie un peu trop expressive à mon gout … La revanche du champion du monde en titre risque d’être cinglante lors du prochain grand prix !

Grosjean

Je ne peux terminer ce compte rendu sans mentionner la “Victoire” de Romain Grosjean et de sa toute nouvelle équipe Haas. Une excellente gestion opportuniste du drapeau rouge lui permettra de ressortir en 8ème place. Le francais avait fait le choix de partir en Medium dès le départ, et n’avait pas encore eu à s’arréter … Son seul arrêt aura donc été gratuit, et son excellente getion de course de bout en bout lui permettra de couper la ligne en sixième place ! un classement inespéré pour cette écurie qui roule pour la première année dans le grand cirque de la Formule 1. On ne peut que féliciter à ce stade le choix du pilote, l’engagement de cette jeune écurie américaine, et ces premiers résultats… A la manière d’un Vettel remerciant son équipe en Italien, le “This is a win for us” de Romain en passant la ligne d’arrivée était un moment de pur joie mémorable ! Une nouvelle fois un grand Bravo à lui, ainsi qu’à son équipe !

Renault

Une petite anecdote de couleur pour finir ! Vous ne trouvez pas le jaune de Renault loin de la couleur que l’on imagine pour ce constructeur ? Moi en tous cas j’ai été surpris, et m’attendais à quelques chose de plus flashy, avec un peu plus de noir … Tant pis pour moi 😉

Australie : Quelle mise en bouche !

Le finlandais volant encadré par les deux principaux prétendants sur le podium du GP d’Australie … Que demander de mieux pour ce premier grand prix de la saison 2013 de F1 ?

Podium Grand Prix Australie 2013 Formule1

Quelle belle surprise de voir Raikonnen ravir ce Grand Prix d’Australie, au prix d‘une stratégie de pneus audacieuse, et d’une conduite qui ne donne rien à redire. Car c’est effectivement le choix de n‘effectuer que deux arrêts, contre trois pour ces principaux rivaux, qui a permis au finlandais de prendre la tête du grand prix en milieu de grand prix. Mais c’est aussi grâce à une conduite parfaite qui lui a permis d’économiser les gommes de ses pneus au mieux, que cette stratégie lui a permis de conserver les dizaines de secondes d’avance sur Alonso qui n’attendait que cela !

Sutil Australia 2013Derrière lui, Kimmi a laissé Alonso et Vettel se battre à coups de stratégie de pneus. Les deux principaux prétendants au championnat étaient en effet bloqués derrière un étonnant Sutil, quant l’Espagnol décida de chausser son deuxième train de pneu un tour plus tôt, doublant ainsi l’Allemand sur le fil. La Ferrari était pour autant largement plus compétitive que la RedBull et il s’en est d’ailleurs failli que d’un cheveu pour que Massa ne fasse un peu mieux que sa quatrième place ! Etonnant de voir se retournement de situation après la nette domination des RB9 en qualifications, ce qui confirme ainsi que la course pourra cette année réserver quelques belle surprises.

Bianchi_VergneAu delà de ce podium alléchant, la course fut très plaisante avec un grand nombre de dépassement, la traditionnelle crainte de la pluie (surtout après l’épisode original du report des qualifications au dimanche), et très peu de sortie de pistes ! Alors que dire de plus … Un surprenant Hamilton qui finit à une encourageant cinquième place après de très bonne qualifications, et une conduite qui lui a permis de tirer le meilleur parti de son bolide. Une grosse déception avec la 10ème place seulement de Romain Grosjean (surtout au vu du résultat de son collègue) qui a semblé hors du jeu de bout en bout. Une satisfaction de voir les quatre Francais terminer la course, et même au “jeune” Jules Bianchi de se payer le luxe de devancer Charles Pic. Alors certes 10,12, 15, et 16 c’est pas le top, mais c’est déjà un début ! Et pour finir une autre déception (à moins que cela soit une confirmation) de voir les McLaren très loin de leur niveau de l’an passé avec ses pilotes Button (9) et Perez  (11) pas du tout à la maille.

Que retenir de tout cela ? Que mes prédictions ne sont pas si mauvaises (hé hé), mais surtout que la saison commence sur les chapeaux de roue, et que le grand prix de Malaisie dans une semaine devrait être fameux !

Grnad Prix Malaisie 2013 Formule 1

C’est reparti pour un tour !

Saison 2013 Formule 1

Et c’est de tradition, le championnat du monde de Formule 1 version 2013 démarre “down under” en Australie !  Du 17 Mars au 24 Novembre, ce seront donc 22 pilotes et 11 écuries (la team espagnole HRT F1 a mis les clés sous la porte) qui tenteront en 19 courses de ravir le titre au champion en titre Sébastien Vettel !

2013-Pirelli-F1-PzeroPour la première fois depuis bien longtemps, les évolutions techniques du règlement entre les deux années ont été mineures. Ce sont donc quasiment les mêmes voitures qui s’élanceront cette année avant un gros changement de moteur prévu pour 2014. La différence majeure se situera dans les gommes qui ont été “attendries” pour la saison 2013, nous promettant ainsi plus de passages au stands (jusqu’à 40% d’usure en plus), et surtout plus de dépassements !

Lewis-Hamilton-MercedesSans évolutions techniques, les principaux changements sont à chercher du côté des pilotes ! Et c’est bien sur le fantasque britannique Lewis Hamilton qui tiens la tête de liste des changements avec son transfert de McLaren vers Mercedes suite au retrait du roi Michael Schumacher. Mercedes fonde de grands espoirs suite à l’arrivée de ce champion du monde, mais il est fort à parier que les résultats ne sera pas au rendez-vous avant à minima la saison prochaine.

Au jeu des chaises musicales, c’est Sergio Perez qui rentre chez Mc Laren et devrait nous gratifier de quelques belles courses grâce à son nouveau bolide. Parmi les autres évolutions importantes, l’arrivée d’un quatrième pilote Francais, Jules Bianchi, qui rentre chez Marussia que Charles Pic a quitté pour l’écurie Catheram. Cela faisait bien longtemps que nous n’avions été aussi bien représentés, et espérons que cela donner un peu plus de confiance à Romain Grosjean en qui on peut placer de sérieux espoir pour quelques victoires cette année.

2013_F1_TitrePour finir cette brève introduction, ne reste plus qu’à savoir qui sera sacré en fin de saison ! Avec une nouvelle fois 5 champions du monde en piste (Vettel, Alonso, Button, Hamilton, Raikonnen), et surtout le final serré de l’an passé, le choix est très ouvert ! Je penche pour ma part pour un combat serré entre Alonso et Vettel pour ce championnat 2013, avec un arbitre de luxe qui sera l’écurie Lotus de Raikonnen et Grosjean. Il va sans dire que l’espagnol aimerait bien enfin conquérir son troisième titre, titre qui serait amplement mérité, mais le pilote allemand souhaiterai lui rayer des tablettes le Roi Schumacher !!! Double pression donc pour les hommes, et les faibles évolutions des voitures devraient rendre le combat d’autant plus intense. Quant à la team Lotus, que ce soit pour le finlandais volant qui a montré de très bonnes choses lors de son années de retour au sein d’une nouvelle écurie, comme pour notre Grosjean national qui a un potentiel certain, je pense qu‘ils viendront prendre quelques victoires au court de la saison.

Les bases de cette année sont ainsi posées, et si en plus la météo vient mettre son nez dans le sujet comme cela a été le cas lors des qualifications de ce grand prix d’Australie, nous devrions avoir un superbe championnat ! Il est juste vraiment dommage pour le grand public que TF1 ait lâché la diffusion au profit de Canal+ … Un vrai tournant télévisuel pour ce sport, en tous cas en France !

Et pour ceux qui voudraient voir tout celà dans une superbe infographie … C’est par là !
F1 2013 preview infographic
Brought to you by Confused.com

Que d’émotions en provenance d’Abu Dhabi

Le 18ème grand prix de la saison a vu la victoire d’un 8ème pilote en la personne de Kimi Raikonnen, mais surtout une course magnifique pleine de rebondissements! Retour sur un week-end palpitant.

Podium Abu Dhabi

Tout a commencé Samedi 15h, avec une voiture qui n’arrive pas à rentrer aux stands suite à son tour de qualifications … Celle du leader du championnat du monde Sebastian Vettel ! Il a alors obtenu le troisième temps, et en conférence de presse il parait étonnamment calme et plaide un problème mécanique. Quelques heures plus tard les Vettel Abu Dhabicommissaires ne pouvant faire le prélèvement d’essence obligatoire jugent la cause réelle comme une panne d’essence et rétrogradent de-facto Vettel en fond de grille. Ce sera donc Hamilton, loin devant tous les autres avec près de 0,5s d’avance, qui s’élancera devant Webber, un surprenant Maldonado, Raikonnen toujours présent, Button et Alonso alors un peu circonspect sur la suite à donner au week-end !

Second épisode le dimanche matin avec la décision de Vettel de partir des stands et non du fond de grille. Anecdotique pour les néophytes, primordial pour le premier prétendant au titre mondial ! En effet, ceci lui permet de changer tous les réglages techniques de sa monoplace et ainsi l’optimiser pour la course … Et non pas gérer un difficile compromis entre course et qualifications ! Changement hautement stratégique qui se révéla payant !

Dernier acte, le plus gros morceaux quand même, avec le grand prix pendant lequel on ne s’est pas ennuyé une seconde ! Tout a démarré sur les chapeaux de roue, sauf pour Webber qui a un peu oublié d’appuyer sur la pédale au démarrage …  Et dire que le départ est une de ses grandes forces ! Raikonnen lui était déjà bien en forme et pointait le bout de son museau en seconde position ! Vettel commençait alors sa remontée, quand il fut bien aidé par un superbe vol plané de Rosberg par dessus la voiture de Karthikeyan qui a du freiner brutalement (direction cassée). Très impressionnant  et la vidéo vaut vraiment le coup … Mais heureusement plus de peur que de mal pour les deux pilotes !

Vettel, Grosjean, Abu DhabiL’intervention du Safety Car était inévitable et a même duré quelques tours avant que la course reprenne ses droits ! Une frayeur de plus pour Vettel, qui a dégommé un panneau de signalisation en évitant la voiture qui chauffait ses gommes… Petit tour par la stand pour changer le museau ! Il a alors continué sa belle remontée avec au passage  quelques belles passes d’arme avec notre Romain Grosjean national. L’allemand a fini par s’imposer “avec les muscles” … Mais en passant clairement en bordure de piste, ce qui est très limite vis à vis du règlement !

Hmaliton out !Hamilton menait alors la course de mains de maitre, et se fut donc une énorme surprise que de le voir arrêté sur le bas côté … Un nouveau problème mécanique pour la Mc Laren qui prive une nouvelle fois le fantasque américain d’une victoire qui eut été méritée … Certains disent qu’il a bien fait de changer d’écurie pour rejoindre Mercedes, si j’ai put être dubitatif un instant, je les rejoint clairement au vu de ce grand prix ! Dans les secondes qui suivent cet abandon, c’est Alonso qui met la pression sur Maldonado pour le dépasser et ainsi s’accrocher derrière un Raikonnen des grands jours qui va dorénavant faire preuve d’une insolence maîtrise de son sujet !

Arrive alors l’heure des traditionnels passages au stand, qui ne modifient que temporairement la donne. Sauf qu’à la sortie, Vettel se retrouve second, et la rumeur court qu’il ne s’arrêtera plus (il s’était déjà arrété une fois lors de la sortie du Safety Car) … Gros vent de panique chez tout le monde pendant quelques tours, jusqu’à ce que le bleuf soit mis au jour et Vettel obligé de repasser par la case stands … Il en sortira tout de même quatrième !

Gorsjean outQuasiment dans la foulée, nouveau bouleversement avec notre Romain Grosjean qui se retrouve une nouvelle fois au mauvais moment au mauvais endroit ! Suite à une tentative de dépassement un peu osée de Perez sur Di Resta, le premier sort du piste puis y re-rentre de manière un peu brutale, dans un virage, alors que Romain était tranquillement en train de profiter de la situation … La touchette est inévitable et Romain se fait percuter par Webber qui arrivait également derrière ! Fin de course pour ces deux là, et nouvelle sortie du Safety Car au grand plaisir de Vettel ! Comble de l’histoire, Perez et Di Resta continuent … Heureusement Perez sera pénalisé d’un stop and go et n’aura donc pas longtemps profité de la situation.

Franche tranche de rigolade, durant cette sortie du Safety Car. Kimi Raikonnen en tête, ses ingénieurs et coach certainement plus stressés que lui, le coachent par micro : “Kimi, use all four tyres” … Histoire de lui rappeler de bien faire chauffer ses pneus pour pas se faire dépasser au redémarrage. Réponse énervée de l’intéressé : “Yes Yes Yes, I Know ! You don’t need to keep telling me !”, sur un ton frôlant celui d’un gamin de 10 ans ! Une confirmation du terrible tempérament de celui que l’on surnomme “Iceman” !

Vettel dépasse buttonIl reste alors 10 tours à parcourir, et l’on retrouve respectivement aux 4 premières places Raikonnen, Alonso, Button et Wettel soit 6 titres de champions du monde les uns à la suite des autres … Suspens haletant pour cette fin de course. Même si Alonso reviendra fortement sur Raikonnen, il ne put pas l’inquiéter, et seul Vettel réussira à doubler Button “au bluff ” dans les tous derniers tours. Raikonnen offre ainsi à Lotus sa première victoire amplement méritée de la saison, Alonso refait un peu de son retard sur Vettel, Vettel qui quant à lui fini sur le podium après avoir démarré bon dernier ! Quand je vous dit que la Formule 1 ca bouge … Vous me croyez maintenant 😉

En conclusion, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager une très bonne initiative de la team Lotus de faire des live Cartoons durant le grand prix … Très sympathique et rafraîchissant dans ce monde hupé de la F1 !

Et rendez-vous pour les deux derniers grand prix que j’espère aussi passionnants que celui-ci ! Première étape dans 10 jours à Austin !

Retour sur le GP de Corée du Sud

New Family Portrait
susan402 / Foter

Qui dit teasing, dit aussi résumé !

Ce matin à 8h vous n’étiez pas devant votre écran ? Et bien moi si et bien accompagné si vous voyez ce que je veux dire 😉

Le départ a été comme on l’attendait : Chaud ! Si Vettel a sauté Webber au premier virage, les deux RedBull avaient pris un départ molasson, ce qui a permis aux trois suivants de se chamailler sérieusement et se retrouver à trois de frond au deuxième virage ! Impressionnant, mais tout est passé sans encombre ! Idem pour Grosjean qui même s’il a du laisser une place, à passé le premier tour sain et sauf, faisant ainsi mentir le grand Mark ! Mais il y en a un qui n’en n’a pas fait de même : Kobayashi ! Un freinage largement trop tardif a mis fin à sa course ainsi que celle de Button et Rosberg … Et laissez moi vous dire que Twitter n’a pas tardé à lui décerner un Award pour le moins taquin !

Kobayashi moqué sur Twiiter : Grosjean Award

 

Une fois le départ passé, le grand prix a pris un rythme de croisière un peu ennuyeux, il faut bien l’avouer car Vettel a fait un énorme cavalier seul ! Heureusement pour nous les accessits se sont bien bagarrés, et on a pu voir de beau dépassements entre Grosjean, Hulkenberg, Hamilton et Raikonnen. Romain Grosjean doit d’ailleurs se mordre les doigts car sa crainte de l’accrochage lui a coûté au moins une ou deux places. Il a tout de même fini dans les points, en 7ème position, ce qui devrait ravir son équipe !

Pour finir, et vous l’aurez deviné, c’est donc Vettel qui remporte la course haut la main, devant Webber offrant ainsi à RedBull un doublé à ce grand prix de Corée du Sud. Pour autant le stress est resté vif jusqu’au bout à cause de la dégradation des pneus qui faisait très très peur aux ingénieurs de l’écurie. Viennent ensuite les deux Ferrari, Alonso juste devant Massa. Ce dernier a d’ailleurs du ronger son frein sur les 10 derniers tours, et aurait clairement pu aller chercher Webber … Teamwork comme l’on dit et Alonso limite un peu la casse, car même s’il perds la première place du classement des pilotes, il ne compte que 6 points de retard. A retenir également la très belle 8ème place de Jean Eric Vergne sur la Torro Rosso, il fait une très belle course et bénéficie d’un beau travail de son coéquipier Riccardio qui le laisse passer pour contenir Hamilton avant que celui-ci embarque un bout de moquette ! C’est donc l’autre information de ce grand prix : McLaren est en perdition ! La voiture n’était pas performante, et personne ne sait dire si c’est parce qu’Hamilton a signé chez Mercedes pour la saison prochaine, ou si le problème est plus profond !

Je ne pouvais finir ce résumé sans parler du phénomène PSY auquel la Formule 1 n’a pu échapper ! Son tube Gangnam Style est entré dans le paddock, et les deux pilotes de RedBull ont eu droit à un cours particulier et l’équipe de BBC également. Dommage que Denis Brogniard n’ai pas suivi l’exemple … C’est quand même autre chose que Survivor ! Pour clore la fête en beauté, c’est PSY lui même qui a signalé la fin de la course avec le drapeau à damier ! Priceless comme l’on dit !

Rendez-vous dans deux semaines en Inde pour la suite des aventures ou l’on verra si Alonso arrive à refaire son retard, et inverser la dynamique hyper positive de Vettel !