Vettel, au bout du suspens !

Malgré une sixième place sur la ligne d’arrivée, Vettel conserve trois points d’avance et décroche son troisième titre de champion du monde d’affilée … Dans la droite ligne du Maître Schumacher qui a aujourd’hui tiré sa révérence !

 Ce grand prix fut complètement fou, et il fallait être bien calé dans son canapé dès 17h. Avant même le départ, les quelques gouttes de pluie jetaient une grande dose d’incertitude sur la tenue de piste des bolides. A peine le temps de réfléchir, que le départ était lancé, les deux Ferrari à toutes berzingues rattrapaient leur erreurs de la veille, quand les deux Redbull baillaient aux corneilles et se retrouvaient dans le pack … Un pack qui allait se révéler être un piège pour Vettel qui quelques virages plus loin se retrouve coincé, poussé, en tête a queue, mais mi-ra-cu-leu-sement épargné par la horde … Il repart en dernière position, une sorte de challenge qu’il doit se fixer au vu de ses deux dernières courses !

 

 La pluie continuant de tomber par endroits du circuit, nous sommes gratifiés de belles glissades et autres rattrapages par les meilleurs comme les moins bons ! Et au milieu de tout cela  Vettel remonte petit à petit le peloton et  retrouve la 6ème place et donc le titre virtuel, bien aidé par un Alonso lui aussi aidé d’un petit “tout droit” !

Le ballet des changements de pneus peut alors commencer … Sauf pour deux irréductibles : Hulkenberg et Button qui caracolent alors en tête avec plus de 45 secondes d’avance. Alonso se retrouve alors dans l’impossibilité d’aller gratter des points supplémentaires … Heureusement une nouvelle sortie de piste vient rajouter un peu de piment et remettre toutes les avances à zéro !

La reprise continue de nous faire profiter de drôles de dépassements, et glissades. Vettel n’aura d’ailleurs pas été en grande forme ce jour et aura été très prudent, au risque parfois de se faire harponner par des pilotes loin de son niveau. Au milieu de tous ces pilotes, Massa exécute un travail extraordinaire et soutien son coéquipier comme il le peut, notamment en le protégeant des attaques, ou en lui ouvrant le chemin en fonction des situations … Franchement étonnant et courageux à ce niveau de compétition.

[blackbirdpie url=”https://twitter.com/simonbretin/status/272752653157662722″]

Nouveau chambardement en tête de la course avec un dépassement d’attardé qui tourne au cauchemard pour Hamilton une nouvelle fois OUT alors que la victoire lui tendait les bras. Une situation en partie due à la pluie qui reprends des forces et fait tergiverser les ingénieurs RedBull qui font rentrer Vettel aux stands deux fois en trois tours … Une erreur sans conséquences !

La course touche à sa fin, et Alonso en seconde position ne peut que constater la victoire de Button hors de portée, et la sixième place miraculeuse de Vettel au vu des nombreux faits de course ! Ironie, la course se terminera sous Safety Car suite à un nouveau crash, et c’est donc tout calmement que l’un rumine pendant que l’autre jubile !

Ce fut donc incontestablement un des plus beaux grands prix de la saison !

 Au vu de ce finish, Alonso peut certainement être déçu, et Vettel ravi d’avoir conquis ce troisième titre d’affilée ! Mais diable qu’il me tarde de voir le championnat reprendre d’ici quelques mois ! En espérant bien sur que les courses soient tout aussi passionnantes et que nous retrouvions un aussi beau duel que celui de cette année !

Retour sur le GP de Corée du Sud

New Family Portrait
susan402 / Foter

Qui dit teasing, dit aussi résumé !

Ce matin à 8h vous n’étiez pas devant votre écran ? Et bien moi si et bien accompagné si vous voyez ce que je veux dire 😉

Le départ a été comme on l’attendait : Chaud ! Si Vettel a sauté Webber au premier virage, les deux RedBull avaient pris un départ molasson, ce qui a permis aux trois suivants de se chamailler sérieusement et se retrouver à trois de frond au deuxième virage ! Impressionnant, mais tout est passé sans encombre ! Idem pour Grosjean qui même s’il a du laisser une place, à passé le premier tour sain et sauf, faisant ainsi mentir le grand Mark ! Mais il y en a un qui n’en n’a pas fait de même : Kobayashi ! Un freinage largement trop tardif a mis fin à sa course ainsi que celle de Button et Rosberg … Et laissez moi vous dire que Twitter n’a pas tardé à lui décerner un Award pour le moins taquin !

Kobayashi moqué sur Twiiter : Grosjean Award

 

Une fois le départ passé, le grand prix a pris un rythme de croisière un peu ennuyeux, il faut bien l’avouer car Vettel a fait un énorme cavalier seul ! Heureusement pour nous les accessits se sont bien bagarrés, et on a pu voir de beau dépassements entre Grosjean, Hulkenberg, Hamilton et Raikonnen. Romain Grosjean doit d’ailleurs se mordre les doigts car sa crainte de l’accrochage lui a coûté au moins une ou deux places. Il a tout de même fini dans les points, en 7ème position, ce qui devrait ravir son équipe !

Pour finir, et vous l’aurez deviné, c’est donc Vettel qui remporte la course haut la main, devant Webber offrant ainsi à RedBull un doublé à ce grand prix de Corée du Sud. Pour autant le stress est resté vif jusqu’au bout à cause de la dégradation des pneus qui faisait très très peur aux ingénieurs de l’écurie. Viennent ensuite les deux Ferrari, Alonso juste devant Massa. Ce dernier a d’ailleurs du ronger son frein sur les 10 derniers tours, et aurait clairement pu aller chercher Webber … Teamwork comme l’on dit et Alonso limite un peu la casse, car même s’il perds la première place du classement des pilotes, il ne compte que 6 points de retard. A retenir également la très belle 8ème place de Jean Eric Vergne sur la Torro Rosso, il fait une très belle course et bénéficie d’un beau travail de son coéquipier Riccardio qui le laisse passer pour contenir Hamilton avant que celui-ci embarque un bout de moquette ! C’est donc l’autre information de ce grand prix : McLaren est en perdition ! La voiture n’était pas performante, et personne ne sait dire si c’est parce qu’Hamilton a signé chez Mercedes pour la saison prochaine, ou si le problème est plus profond !

Je ne pouvais finir ce résumé sans parler du phénomène PSY auquel la Formule 1 n’a pu échapper ! Son tube Gangnam Style est entré dans le paddock, et les deux pilotes de RedBull ont eu droit à un cours particulier et l’équipe de BBC également. Dommage que Denis Brogniard n’ai pas suivi l’exemple … C’est quand même autre chose que Survivor ! Pour clore la fête en beauté, c’est PSY lui même qui a signalé la fin de la course avec le drapeau à damier ! Priceless comme l’on dit !

Rendez-vous dans deux semaines en Inde pour la suite des aventures ou l’on verra si Alonso arrive à refaire son retard, et inverser la dynamique hyper positive de Vettel !